Une 3e ville espagnole annule son soutien au BDS après des actions judiciaires

Les cours espagnoles ont récemment annulé plusieurs résolutions de soutien au boycott d’Israël
La commune espagnole de Petrer, connue pour ses reconstitutions des croisades, est revenue sur son soutien au boycott d’Israël suite à des actions judiciaires entreprises contre la ville.
Le conseil municipal de Petrer, une ville de 95 000 habitants située à 300 km au sud est de Madrid, a voté jeudi le retrait de son soutien au mouvement de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BDS) contre Israël, accordé par une résolution de 2016, selon un communiqué publié vendredi par l’association pro-israélienne ACOM.
ACOM avait porté plainte contre la ville pour qu’elle annule sa résolution, et a gagné des dizaines de procès ces derniers mois contre des institutions qui adhéraient aux principes du BDS. ACOM affirmait que ces mesures étaient discriminatoires et contrevenaient au principe d’égalité, ainsi qu’à la juridiction des autorités locales.
Petrer, qui accueille des reconstitutions des batailles du huitième siècle entre Croisés chrétiens et Maures musulmans, a rejoint la municipalité voisine de Sainte-Eulalie en s’éloignant de son précédent soutien au mouvement BDS après le dépôt de plainte d’ACOM. Sainte-Eulalie avait annulé son soutien en décembre.

Lire l’article complet sur The Times of Israël

Share This
134 6 Fév 26, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *