Les menaces d’Erdogan, les bras ouverts de la France

Le président turc M.Erdogan a dénoncé dimanche un comportement rappelant « le nazisme et le fascisme » après le refoulement d’une ministre turque par les Pays-Bas, affirmant que ce pays en « paiera le prix ».
Dans une allocution à Istanbul, M.Erdogan a déclaré que le traitement réservé à sa ministre et d’autres responsable turcs en Europe traduisait une montée « du racisme et du fascisme ».
« Les Pays-Bas paieront le prix », a-t-il ajouté.
M.Erdogan a en revanche remercié la France pour avoir autorisé une visite de son chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu. « La France n’est pas tombée dans ce piège », a-t-il dit.

Lire l’article complet sur lalibre.be

Share This
132 8 Mar 12, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *