Vers une rupture des relations diplomatiques entre la Turquie et les Pays-Bas ?

Ankara a refusé hier le retour de l’ambassadeur néerlandais et suspend les rencontres bilatérales prévues au niveau ministériel tant que des excuses n’auront pas été présentées, notamment, pour l’expulsion de deux ministres turcs la veille. Réaction hier du président turc :
“Tôt ou tard, ils paieront pour ça. Nous devons déjà en tenir compte dans nos relations diplomatiques. On ne peut pas laisser passer ça”, estime M.Erdogan. Le chef d‘État, qui vise à accroitre ses pouvoirs lors du référendum du 16 avril, tient à montrer sa détermination aux électeurs indécis de la diaspora.

Share This

1 comment

  1. roland

    Erdogan est un chef d’état vraiment dangereux. Probablement encore plus dangereux que les dirigeants iraniens. Car là où les ayatollahs semblent capables de garder la tête froide, le chef d’état turc fou de colère peut commettre l’irréparable et provoquer un vrai conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *