Robert Bourgi, le généreux « ami » de François Fillon

Ce vétéran de la « Françafrique », formé par Jacques Foccart, a reconnu avoir payé deux costumes au candidat de la droite.
Sur l’échiquier politique français, le spectre de ce fou des intrigues et des manigances plane toujours sur la droite où il aime à faire et défaire ceux qui se piquent de devenir le roi. Il connaît de longue date François Fillon qu’il a feint de soutenir lors de la primaire de la droite. « Je n’ai jamais été associé de près ou de loin à ses déplacements au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Liban », jure-t-il. François Fillon est sans doute tombé dans le piège, sous le charme de ce vétéran de la Françafrique pourtant décrit comme sulfureux, voire tricard, mais qui n’a pas son pareil pour faire croire qu’il est incontournable. Voilà le candidat à la présidentielle humilié. Le « vieux Bourgi », comme il dit de lui-même, savoure son dernier scandale.
L’intermédiaire a servi des années durant Jacques Chirac puis Dominique de Villepin. Avec fidélité, avant d’être remercié, écarté et impliqué dans les batailles de clan et les règlements de comptes.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This
148 0 Mar 18, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *