Un noyau dur du FN « violemment antisémite »

« Envoyé spécial » diffusait le 16 mars 2017 une enquête sur « les hommes de l’ombre » du FN. Dans cet extrait bonus proposé par Franceinfo, Aymeric Chauprade fournit des précisions sur le clan de Frédéric Chatillon, un proche de la présidente du Front national mis en examen.
C’est le récit d’une « prise de conscience » et du temps qu’il faut, une fois entré au Front national, pour mesurer « où sont les vrais pouvoirs », « qui contrôle réellement le parti ».
Selon Aymeric Chauprade, ancien conseiller de Marine Le Pen sur les questions internationales, « le FN est dirigé par son système économique, c’est-à-dire le clan Chatillon et Marine Le Pen ». Voici un extrait proposé par Franceinfo en bonus d’une enquête d' »Envoyé spécial » sur « les hommes de l’ombre du FN » diffusée le 16 mars 2017.
 
Chatillon, un « ami intime d’Alain Soral »
Frédéric Chatillon tel que décrit par Aymeric Chauprade « est un radical », pas un démocrate – « un nationaliste révolutionnaire. Quelqu’un qui a fondamentalement des comportements et des propos antisémites ». Chauprade dit avoir eu « la démonstration de l’influence des thèses d’Alain Soral » [l’essayiste négationniste, dont Chatillon est un « ami intime »] sur ce groupe » : rien de « marginal », comme on essaie de le lui faire croire au FN.
Si « les principaux cadres du parti ne sont pas antisémites, reconnaît-il, ce noyau-là, qui compte beaucoup, l’est, et violemment. » Et de son point de vue, ce clan Chatillon « contrôle Marine Le Pen ».

Lire l’article complet sur DIRECT. COP21 : suivez l’édition spéciale de France

Share This
127 2 Mar 19, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *