Knesset: il ne faut pas fermer l’hôpital Bikour Holim

La situation financière de l’hôpital Bikour Holim, au centre de Jérusalem, est critique et il a été question ces derniers jours de la fermeture définitive de l’établissement. Mais la commission parlementaire des Finances, qui a discuté de ce grave problème, a rejeté cette solution. Lors d’un débat houleux, le président de la commission Moshé Gafni (Yaadout Hatora) a déclaré qu’une telle décision serait irresponsable. A présent, la balle est dans le camp du ministère de la Santé et du Trésor, qui doivent trouver de nouveaux budgets pour que l’établissement puisse continuer à fonctionner. Mais le vice-responsable des budgets au ministère des Finances, Moshé Bar Simon, ne partage pas ce point de vue. Il a estimé qu’il fallait transférer les services de Bikour Holim dans les hôpitaux Hadasssah et Shaarei Tsedek. Arkady Gaydamak, qui détient le contrôle de l’hôpital, a surpris l’assistance par sa présence. Il a déclaré : « Jusqu’à présent, j’ai donné 200 millions de shekels à cet hôpital. Il est nécessaire à Jérusalem et l’Etat doit tout faire pour le soutenir. Pour le moment, je continue à verser chaque jour 50 000 shekels ». Une employée de Bikour Holim, présente aux débats, a tenu à mettre en garde contre la fermeture de l’établissement qui entraînerait selon elle de graves problèmes sociaux et le chômage de près de 700 salariés.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.