Netanyahou avoue avoir voulu reconduire le «gel»

Netanyahou avoue avoir voulu reconduire le «gel»

Le Premier ministre, Benyamin Netanyahou, a raconté aux membres de la Commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset qu’il avait accepté le principe des trois mois supplémentaires du gel de la construction, à la suite des dix mois déjà imposés, et qui avaient expiré pendant la fête de Souccot (Cabanes). Il avait même fait part de son assurance de pouvoir imposer cette mesure à son cabinet ministériel. Netanyahou a conclu en affirmant que les Américains, pour finir, avaient repoussé la proposition, assurant qu’ils trouveraient d’autres moyens, sans préciser apparemment lesquels, pour obtenir une avancée dans le processus politique concernant Israël et le Fatah de Mahmoud Abbas. La présidente de l’opposition, Tzippi Livni, a relevé des contradictions entre différents propos du Premier ministre: «Il est étonnant, a-t-elle lancé au début de la session, ce lundi, de voir comment vous décrivez une réalité parallèle en affirmant que vous avez soutenu la création d’un Etat palestinien (arabo-musulman, ndlr), en 1996 ; alors que vous avez déclaré en 2002 à la centrale du Likoud que la signification d’un tel Etat serait la fin de l’Etat juif». Livni ne croit pas si bien dire. Netanyahou a en effet insisté sur sa volonté de reprendre les pourparlers directs avec le chef du Fatah, Mahmoud Abbas, «jusqu’à ce qu’une fumée blanche se dégage». Ses proches sont perplexes. Le député Nissim Zeev a déclaré lundi matin ne pas avoir compris cet engouement soudain du Premier ministre pour la reprise des pourparlers directs, ni comment il a pu considérer comme «projet positif» la construction d’une ville arabe en Samarie, ville qui «fera partie de l’Etat palestinien», comme l’a déclaré Netanyahou. Le député Zeev, de Shass, a posé la question suivante: «De quelle fumée blanche voulez-vous parler? Je ne vous comprends vraiment pas. Dans chaque endroit où vous voulez vous assoir avec Abou Mazen, on entend parler de cette « fumée blanche ». J’ai une idée à vous proposer: j’ai déjà fumé du narghilé et j’ai vu qu’il s’en dégageait une fumée blanche. Peut-être qu’Abou Mazen voudrait que vous l’invitiez à fumer le narghilé?» En outre, Netanyahou a fait part, toujours pendant la réunion de la Commission précitée, de nouvelles craintes: «Un danger nous menace: il s’agit de la possibilité d’infiltration en Judée-Samarie d’éléments hostiles de provenance iranienne par la Jordanie, ce qui confirme la nécessité d’une présence israélienne à longue échéance dans la vallée du Jourdain.» Il a félicité les membres de son parti pour le vote en faveur du budget de l’Etat et a annoncé la prochaine visite de l’émissaire américain Denis Ross. Netanyahou a clôturé la séance en annonçant son départ pour l’Egypte jeudi, les objectifs de son voyage étant «de renforcer la sécurité et de parvenir à la paix».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.