«Exclure les entreprises qui boycottent les implantations»

La semaine dernière, Galei Tsahal révélait au public israélien qu’une vingtaine d’entreprises israéliennes étaient prêtes à céder au chantage de promoteurs palestiniens qui exigeaient qu’elles n’utilisent aucun produit provenant de localités juives de Judée-Samarie. Tout cela pour obtenir des contrats dans la construction de la nouvelle ville arabe de Rawabi, en Samarie, entre Shehem et Ramallah. On se souvient que la droite avait vivement protesté contre l’attitude de ces sociétés et le président du conseil de Yésha, Danny Dayan, avait même demandé au public de réagir de façon virulente contre ces compagnies qui acceptaient entre autres que Jérusalem soit considérée comme une ville occupée. Cette information a suscité également l’indignation d’un certain nombre de députés. 48 d’entre eux ont signé une pétition dans laquelle ils demandent aux ministres du gouvernement de boycotter ces compagnies qui ont répondu à l’appel d’offres des Palestiniens avec les conditions que l’on sait. Parmi les signataires, figurent notamment le président de la Knesset Ruby Rivline, du Likoud, et également la députée Dalia Itsik (Kadima), l’ancien ministre des Finances Roni Bar-On (Kadima) et le chef de la coalition Zeev Elkin. Le président de la commission parlementaire des Finances, Carmel Shama, du Likoud, a annoncé qu’il tiendrait cette semaine une réunion urgente pour débattre de ce contrat scandaleux. Il a souligné que les compagnies israéliennes devaient au contraire exclure ceux qui boycottaient Israël au lieu de céder à ce chantage qui portait d’ailleurs atteinte à l’économie israélienne.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

1 comment

  1. Akerman Michel Netanya

    La question est d’abord de savoir pourquoi la construction d’une ville arabe est permise dans les “territoires disputés” alors que celles destinées aux Juifs sont interdites malgré la fin du honteux gel accordé par Netanyahou (qui était prêt à le reconduire !) ?
    Qu’il y ait des constructeurs que seul l’appât du gain motive est une deuxième calamité mais il est dommage que les députés s’en aperçoivent seulement aujourd’hui et font semblant de s’en émouvoir. Malgré la loi sur la protection du littoral les constructeurs font ce qu’ils veulent avec les appart-hôtels qui sont en fait des constructions particulières déguisées. Mais il faut croire que les municipalités et leurs responsables y trouvent leur compte (n’est-ce pas Olmert ?).
    Lorsqu’un sondage annonce que les Israéliens estiment les hommes politiques corrompus à plus de 80 % çà prouve qu’il est temps que la Knesset et le gouvernement réagissent, et FORT !
    Quand à la nouvelle ville arabe et Samarie, il faut tout simplement l’interdire, il y a de la place dans la bande de Gaza.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.