Victor Perez – L’alter-juif Gideon Lévy

On ne présente plus ce que l’on appelle communément les « alter-juifs ». N’existant qu’en opposition ferme à la très grande majorité du peuple israélien, ils se prévalent de la morale, imposent leur vision des droits de l’homme primant sur ceux de la collectivité, affirment leur idéologie comme étant salvatrice, délégitiment les opposants à leur doctrine et si cela ne suffit pas à convaincre ils accusent à tout va quitte à mentir.

De quoi au minimum être qualifier d’idiot utile à la cause des nombreux ennemis du peuple juif.

Guideon Lévy est l’un d’eux. Israélien de papier, il n’hésite pas à payer de sa personne la défense de ces ‘’valeurs’’. Editorialiste dans le quotidien Haaretz, que beaucoup surnomment « l’Immonde israélien » en comparaison du quotidien français, il confirme que cette participation n’est en rien une erreur de casting et est, au vu du nombre impressionnant de ses chroniques reprises, traduites et diffusées par les sites antisionistes, un soutien aux ennemis de l’état juif.

C’est ainsi que l’on a pu l’entendre récemment en direct sur la première chaîne israélienne, Arutz 1, accuser Tsahal d’être responsable de la mort de Jawaher Abu Rahma, prétendument pour avoir inhalé des gaz lacrymogènes lancés pour disperser une manifestation à Bilin contre la clôture de sécurité. Il fallait l’entendre attester que les soldats visaient, en règle générale, intentionnellement les ‘’palestiniens’’. Qu’aucune retenue n’était exerçait par les soldats à leur encontre. Qu’au vu de leur ‘’brutalité’’ l’issue était toujours la même. Et de citer quelques autres exemples de ‘’victimes palestiniennes’’ jonchant le ‘’palmarès’’ de l’armée.

Bref ! Des accusations qui, prises à la lettre, ne peuvent évidemment qu’écœurer les téléspectateurs quels qu’ils soient Des accusations qui contentent, par contre, tout naturellement ceux qui dénoncent depuis longtemps la « soldatesque » de la société israélienne, voire ses différents régimes politiques incontestablement « racistes ».

Sauf, que suite à une enquête de Tsahal sur le décès de Jawaher Abu Rahma, à laquelle l’Autorité palestinienne a refusé de participer contrairement à l’habitude, il s’avère que la manifestante ne se trouvait pas au sein de la dite manifestation ‘’pacifique’’ et ne pouvait ainsi mourir de la main de l’armée. Il s’avère également, selon les dires israéliens, qu’elle souffrait d’une leucémie en phase terminale.

Des assertions qui, si elles sont exactes, interrogent quant au jeu des dirigeants ‘’palestiniens’’ qui, par la voix de Saëb Aréka (principal négociateur dans le processus de paix) s’est empressé de qualifier la mort de la jeune femme palestinienne comme un acte qui «entre dans le cadre des crimes de guerre que commet Israël contre le peuple palestinien », ou celle du porte-parole de l’AP Nabil Abou Roudeina qui dénonce « l’escalade de la violence israélienne contre des manifestations pacifiques » !

De quoi, à coup sûr, alimenter le procès public permanent de l’état d’Israël quand bien même aucune démonstration ne vient soutenir leurs allégations. Procédé qui suit la même approche que celle du ‘’meurtre’’ de l’enfant Mohamed A-Dura, ‘’tué’’ lui aussi selon la rumeur publique par les soldats israéliens, quand bien même aucune preuve ne vient, là encore, corroborer cette inculpation. ‘’Crime’’ devenu depuis de notoriété internationale grâce aux bons soins de Charles Enderlin, l’envoyé permanent de France 2 à Jérusalem soutenu mordicus dans cette charge par Guideon Lévy ! A leurs yeux de journalistes militants, ces exemples sont d’abord emblématiques de l’attitude des forces israéliennes quand bien même ils se vérifieraient totalement faux.

Il est évident au vu de ce qui précède que la réalité n’a pas prise sur les alter-juifs et que seule l’idéologie importe tant qu’elle assurera la certitude que les Israéliens soient, quoiqu’ils fassent, coupables et devant céder aux injonctions internationales et les ‘’Palestiniens’’ forcément ‘’victimes’’ et devant être soutenus dans leurs exigences.

De quoi assurer la pérennisation du conflit, l’affaiblissement de l’état juif et par voie de conséquences l’augmentation des menaces à l’encontre du peuple juif.

 

Victor PEREZ ©

Lire l’article complet sur victor-perez.blogspot.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.