Une controverse sur les ventes immobilières divise le Liban

(Beyrouth) Un ministre libanais vient de proposer d’interdire les ventes immobilières entre chrétiens et musulmans pour une durée déterminée. Le projet divise profondément le pays, raconte notre collaborateur à Beyrouth.

À l’origine de la controverse: la vente d’un terrain de plus de 10 000 m2 dans une banlieue chrétienne de Beyrouth à une association liée au Hezbollah.

Lire l’article complet sur Cyberpresse (Canada)

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.