WikiLeaks: Washington met en garde des sources étrangères

La diplomatie américaine a mis en garde certaines de ses sources d’information à l’étranger contre le risque de représailles qu’elles encourent après la diffusion massive de documents américains par WikiLeaks, écrit vendredi le New York Times.

Une trentaine de diplomates à Washington et dans le monde seraient chargés de ces avertissements, qui seraient adressés à «des centaines de militants des droits de l’homme, de responsables gouvernementaux étrangers et d’hommes d’affaires».

«Quelques-uns ont déménagé dans leur pays d’origine et quelques autres ont été envoyés dans d’autres pays», écrit encore le quotidien américain, citant des sources anonymes au sein de l’administration Obama.

Lire l’article complet sur Cyberpresse (Canada)

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.