Economie : la Turquie paie déjà pour ses prises de position

L’économie turque commence déjà à percevoir les effets de la haine manifestée par le pouvoir à Ankara à l’encontre d’Israël.

Depuis l’Affaire de l’expédition « humanitaire » vers Gaza, les hôtels de la région d’Antalia ont vu leur affluence baisser de manière spectaculaire.

Le journal turc « Hurriyet » révèle que depuis la fin du mois de mai, les pertes s’élèvent à 400 millions de dollars du seul fait de la défection des touristes israéliens et juifs dans les hôtels de Turquie.

On estime à 150.000 le nombre d’Israéliens qui avaient l’habitude de se rendre chaque année dans les régions touristiques turques.

Après les incidents du mois de mai, quelques 50.000 (ce qui n’est pas assez) ont annulé leurs réservations, et les spécialistes du tourisme estiment que 50.000 touristes supplémentaires suivront la même voie l’an prochain.

L’Association israélienne des Opérateurs de Voyage a d’ailleurs retiré la Turquie de la liste des « pays recommandés » comme destination touristique.

Le journal turc avertit « que les retombées économiques de cette ‘désertion’ sont énormes car selon les statistiques, le touriste israélien est parmi les plus dispendieux et permet à de nombreux commerces de profiter de sa présence ».

« Il s’agit d’une catastrophe économique » selon les responsables locaux du tourisme turc, cités par « Hurriyet ». Certaines agences de voyagent ont déjà dû fermer, et des chambres d’hôtel qui se louaient auparavant à 70 dollars la nuit, sont maintenant bradées à 40 dollars ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
687 0 Jul 2, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.