L’acte d’accusation, dans l’affaire Hariri, serait désormais entre les mains du juge des procédures d’appel. Mais le Liban craint le vide mortel

Selon la télévision “Al Arabiya“, le juge canadien et procureur du Tribunal international spécial pour le Liban (TSL), Daniel Bellemare, vient de remettre son acte d’accusation au juge des procédures d’appel, le magistrat Daniel Francine pour l’étudier. Aucune source officielle du TSL n’a encore confirmé cette information, et certains médias soulignent que l’acte d’accusation sera remis au plus tard mercredi prochain. Ce qui est certain, c’est que le juge Francine dispose de six à dix semaines pour valider ou rejeter les accusations en fonction de la solidité des preuves.

Lire l’article complet sur MediArabe.info

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.