Israël aurait testé le virus Stuxnet

Le code malicieux qui a saboté les installations nucléaires iraniennes aurait été essayé par des agents de l’État hébreu.

Israël a testé le virus informatique Stuxnet, qui aurait été utilisé pour saboter des installations nucléaires de l’Iran, rapporte, samedi, le New York Times. Le journal précise que ces tests entrent dans le cadre d’efforts conjoints menés par Israël et les États-Unis pour saper les ambitions nucléaires de l’Iran. Ils se sont déroulés au cours des deux dernières années sur le site de Dimona, dans le désert du Néguev.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.