Liban: écoles fermées, présence militaire renforcée, médiation turco-qatarie

L’armée a renforcé sa présence mardi à Beyrouth et des écoles ont fermé de crainte de violences après une brève apparition de jeunes non armés dans les rues, signe de l’inquiétude croissante au lendemain du dépôt de l’acte d’accusation sur le meurtre de Rafic Hariri.

Lire l’article complet sur Tribune de Genève

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.