STUXNET: NOUVELLE MYSTIFICATION DU NEW YORK TIMES. A QUI PROFITE L’INTOX?

Annonce tonitruante hier dans le New York Times : Israel a testé le ver Stuxnet à Dimona. Et le journal américain, engageant sa réputation, tartine à l’envi sur Dimona, au coeur du programme nucléaire israélien, avec ses cascades de centrifugeuses identiques à celles de Natanz…La preuve ? Le journal n’en a pas et le reconnaît.

Lire l’article complet sur nanojv.wordpress.com

Share This

About the author

1 comment

  1. Akerman Michel Netanya

    L’important pour ce “journaliste” est de montrer qu’il y a un coupable qui ne peut être qu’Israël. Cà rappelle comment ces pisseurs de lignes agissent : voici quelques années Israël avait intercepté des conversations téléphoniques du voleur terroriste de la Moukata (arafat) et prouvant ses mensonges et projets d’assassinats. Les journaux de France sont alors tombés à bras raccourcis sur Israël qui OSAIT espionner des conversations privées !
    Aujourd’hui le Liban (qui préside le Conseil de Sécurité de l’ONU !) va déposer une résolution des palestiniens alors que le seul état palestinien est la Transjordanie mais les journaux s’en fichent, l’important est de dénoncer Israël qui se permet de bâtir sur sa Terre !
    Enderlin et le New York Time se régalent, ils agissent comme leurs pays l’exigent tout comme la presse aux ordres de Ben Ali voici encore quelques jours.
    A quand une presse vraiment libre en Europe et aux Etats-Unis ?
    Regardez qui possèdent les médias aujourd’hui, c’est une bonne indication des raisons de l’iniquité vis à vis d’Israël, y compris chez nous où Haaretz n’a rien à envier question antisionisme au Monde ou au New York Time.
    Hag Saméah

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.