«Baby Doc» inculpé mais laissé en liberté

L’ex-dictateur revenu lundi à la surprise générale est inculpé pour corruption, détournement de fonds et association de malfaiteurs, sans qu’il soit fait mention des milliers de meurtres d’opposants commis lorsqu’il était au pouvoir

Lire l’article complet sur Le Temps (Suisse)

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.