Réponse du Bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou, à un article du Time

Sources : 1. https://honestreporting.com/prime-ministers-office-calls-time-out/ 2. https://www.time.com/time/world/article/0,8599,2043016,00.html Une réponse du Bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou Par Ron Derner, conseiller principal du Premier ministre israélien Cher Mr. Stengel, Je désire attirer votre attention sur un récent article du Time intitulé «Le virage à droite d’Israël effraie certains conservateurs». J’espère que vous conviendrez que l’article est compètement biaisé et que les nombreuses distorsions ne sont pas dignes des normes de votre magazine prestigieux. Israël est décrit dans cet article comme un pays glissant vers le fascisme. Votre correspondant se réfère au Shabak” target=”_blank” class=”external external_icon” rel=”nofollow”>Shin Bet israélien (l’équivalent du FBI) comme à une police secrète, prétend que le gouvernement israélien assimile de plus en plus la contestation à la déloyauté et accuse le Premier ministre d’être sur la voie d’un régime autoritaire ressemblant à ceux des pays voisins. Voici ce que vous apportez comme éléments de preuve à ces allégations scandaleuses : un vote préliminaire du parlement israélien pour obliger les citoyens naturalisés à faire un serment d’allégeance, une proposition de retrait de la citoyenneté aux Israéliens reconnus coupables d’espionnage et de terrorisme, une motion visant à enquêter sur le financement des ONG locales par des gouvernements étrangers, un appel au Juifs pour qu’ils ne louent pas des propriétés aux Arabes et des manifestants qui demandent qu’on interdise aux jeunes hommes arabes de fréquenter des jeunes filles juives. Mais votre correspondant n’a pas jugé nécessaire d’informer vos lecteurs d’un certain nombre de faits. Les serments d’allégeance sont répandues dans la plupart des pays démocratiques, y compris aux Etats-Unis. En Amérique, les citoyens naturalisés prêtent serment à la Constitution et s’engagent à défendre le pays contre tous les ennemis, extérieurs et intérieurs. La proposition d’allégeance israélienne demanderait aux citoyens naturalisés de prêter serment à Israël en tant qu’état juif et démocratique, des mots pris directement dans notre Déclaration d’Indépendance. En outre, la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne et l’Italie sont quelques-uns des nombreux pays où la citoyenneté peut être retirée pour diverses infractions définies comme des atteintes à l’intérêt national. S’agit-il de pays européens non démocratiques ? Aux Etats-Unis, l’an dernier, le Sénateur Joe Liberman a proposé d’amender la loi qui recense les différents actes pouvant entraîner la perte de la nationalité, en ajoutant à cette liste l’acte de rejoindre une organisation terroriste et l’acte d’engager ou de soutenir des hostilités contre les Etats-Unis et ses alliés. La démocratie américaine est-elle menacée par un tel projet de loi ? Quant au fait de s’interroger sur la légitimité du financement d’ONG israéliennes par des gouvernements étrangers, l’article aurait été plus équilibré s’il avait comparé avec la loi américaine «Foreign Agent Registration Act» (FARA). La loi FARA exige certaines démarches de toutes les organisations engagées dans des activités de lobby et recevant des fonds d’un individu étranger, et à fortiori d’un gouvernement étranger. Entre autres démarches, elles doivent s’inscrive comme agents étrangers au Département de la Justice et autoriser le Procureur général à inspecter toutes leurs activités. Il est difficile d’imaginer un quelconque pays démocratique qui accepterait qu’un gouvernement étranger intervienne dans ses affaires intérieures en finançant des groupes locaux qui non seulement critiquent la politique d’un gouvernement spécifique mais attaquent les fondements mêmes de l’état. Que ferait la Grande-Bretagne si le gouvernement français finançait activement une ONG anglaise déterminée à éliminer la monarchie ? Que ferait les Etats-Unis si le gouvernement iranien finançait une ONG américaine faisant pression pour un retrait des forces américaines du Moyen-Orient ?

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.