Scandale Stuxnet. L’expert americain Jeffrey Carr et plusieurs confreres israeliens denoncent l’imposture.

Le 15 janvier 2011 le New-York Times annonçait que le ver Stuxnet avait été testé sur le site nucléaire de Dimona , dans le désert du Neguev. Une accusation sans fondement lancée en ballon d’essai par un opposant au nucléaire israélien et reprise par l’ensemble de la presse mondiale. Le 16 janvier , NanoJV, signait un article intitulé : “Stuxnet: nouvelle mystification du New York Times. A qui profite l’intox?”. Le lendemain, Jeffrey Carr, l’un des meilleurs experts américains, enfonçait le clou dans Forbes : “The New York Times Fails To Deliver Stuxnet’s Creators”. En substance l’article du NY Times est une imposture.

Lire l’article complet sur nanojv.wordpress.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.