Malgré les protestations, Agrexco dit vouloir encourager « le lien israélo-palestinien »

Pour préparer la mise en service, en mai, de l’immense terminal fruits et légumes du port de Sète (25 000 m²), la société israélienne Agrexco, en butte à une contestation « pro-palestinienne », a organisé hier un plaidoyer pour la coopération israélo-palestinienne… Refuser les produits transportés par Agrexco « c’est vouloir mettre dans la misère les producteurs palestiniens de Gaza où ne se trouve plus une seule implantation israélienne depuis 2005 »

Lire l’article complet sur midilibre.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.