La tension monte au Liban

La situation est de plus en plus tendue au Liban où le Hezbollah déploie de grands efforts en vue d’obtenir la majorité au parlement et de former le nouveau gouvernement. Jusqu’à présent, il bénéficie du soutien de 59 voix alors qu’il lui en faut 65 pour atteindre son objectif. Les dirigeants sunnites tentent de leur côté de freiner cet élan et comptent organiser des manifestations de rues dans la journée de mardi pour protester contre les manœuvres de l’organisation terroriste d’obédience chiite. Ils veulent également dénoncer l’ingérence de l’Iran et considèrent que le candidat sunnite que le Hezbollah veut nommer au poste de Premier ministre est un traître. Il s’agit de Najib Mikati, homme d’affaires appartenant au camp Hariri. Dans ce contexte, le chef du Hezbollah Nasrallah aurait promis de tenter de former un gouvernement d’union nationale, mais son rival politique Saad Hariri a déjà annoncé qu’il n’y siégerait pas. La population de Beyrouth, qui se prépare à de nouveaux affrontements, a fait des réserves de nourriture et d’argent. L’armée a déployé des forces dans les points chauds.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.