Du nouveau dans la fonction publique

Un projet de loi vient d’être approuvé en lecture préliminaire par la Knesset. Il s’agit de donner la préférence à des individus s’étant acquittés de leurs obligations militaires ou civiles au niveau de l’embauche dans la fonction publique. Le député qui en est l’auteur, Hamad Amar d’Israël Beitenou, a justifié sa démarche: «Les jeunes qui ont accompli leur devoir méritent d’être mieux traités. Il est naturel que l’Etat leur accorde la préférence en matière d’embauche.» La loi stipule donc que les personnes ayant effectué leur service militaire, ou, à défaut, leur service civil, seront prioritaires pour obtenir des postes au sein des services gouvernementaux et de la fonction publique. Les partis d’extrême gauche ont qualifié cette loi de discriminatoire. Le président de Meretz, le député Haïm Oron, a pris la parole pour dénoncer ce projet: «Que ceux qui désertent soient envoyés en prison. Mais Israël Beitenou veut nous faire la morale au sujet du service dans les rangs de Tsahal. Cette loi officialise la discrimination.» Le projet a toutefois été approuvé par 43 voix contre 16, avec une abstention. Mardi, en outre, la Knesset a rejeté le projet de loi proposé par le député Dov Hanine de Hadash, qui voulait annuler la loi sur la nationalité, dont le principe consiste à retirer la nationalité israélienne à des individus coupables d’espionnage ou de terrorisme.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.