Assad ne craint pas de révolution dans son pays

Les émeutes qui ont secoué la Tunisie et l’Egypte ne semblent pas émouvoir outre mesure le président syrien Bachar el Assad qui les a évoquées pour la première fois dans la nuit à l’occasion d’une interview accordée au Wall Street Journal. Il a estimé que la révolution a éclaté à cause de facteurs internes, en premier lieu, mais également suite à l’intervention de certains Etats occidentaux. « C’est ce qui a provoqué le désespoir de la population et l’a incitée à sortir dans la rue ». Assad a ajouté que « malgré certaines comparaisons qu’on pouvait établir entre la Syrie et d’autres Etats arabes, la situation était toutefois différente dans son pays et cela lui permettait d’affirmer qu’une telle révolution ne risquait pas d’y éclater ». Une des raisons invoquées : l’Occident, selon lui, exercerait moins d’influence sur la Syrie et les dirigeants seraient « plus attentifs à l’opinion publique ». Assad a ensuite évoqué la crise au Liban où le Hezbollah pourrait prendre le pouvoir; pour lui, ces changements seraient positifs: “Il existe de nombreux groupes ethniques qu’il faut prendre en compte. C’est un problème auquel les Libanais font face depuis 300 ans ». Le président syrien a tenu, au cours de cet entretien, à se démarquer du procès qui doit s’ouvrir prochainement à la haute Cour de Justice de la Haye pour juger les suspects impliqués dans le meurtre de l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri. Il a tenu à souligner que la Syrie avait, dès le début, coopéré avec l’Onu. Mais il s’est empressé d’ajouter : « Cela ne concerne pas la Syrie, il s’agit d’une affaire qui doit être réglée entre le Liban et les Nations unies ». Toutefois, Assad n’a pas pu s’empêcher d’émettre des remarques sur les éléments relevés au cours de l’enquête, affirmant qu’il n’y avait aucune preuve tangible mais uniquement des hypothèses sur les circonstances de l’attentat. «Même l’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri (fils de Rafik Hariri) a estimé qu’il y avait de faux témoignages dans ce dossier ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.