Le pillage du patrimoine égyptien

La mobilisation de l’armée et d’une partie de la population n’empêche pas le vol d’antiquités.

Depuis l’introduction, vendredi, de pilleurs dans l’enceinte du musée du Caire, l’établissement est sous la protection de l’armée. Les sites majeurs comme le plateau de Gizeh, Louxor et la Vallée des rois sont eux aussi veillés par les militaires, tandis que la population locale du Delta assurerait elle-même la protection du site de San el-Hagar, lieu de sépulture des 21e et 22e dynasties. Et, selon le Conseil suprême des antiquités, les 24 musées d’Égypte sont, à ce jour, tous sécurisés.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.