Une délégation musulmane à Auschwitz

D’éminentes personnalités venues du monde entier se sont rendues mercredi dans l’ancien camp de la mort. On croit connaître Auschwitz. La Shoah. Puis voilà le portail, les baraques alignées en brique, presque tranquilles sous le soleil glacé de la Pologne. La mort bouillonne ailleurs. « Si vous pouviez ouvrir ma tête : tout y est intact, l’odeur, les cris, les corps décharnés couverts de plaies », lance Ginette Kolinka, rescapée. « Ne vous fiez pas à ce décor. Il n’y avait pas d’herbe, nous l’aurions mangée.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.