Juifs d’Egypte : cet autre exile dont on ne parle pas

Entre 80 et 100.00 Juifs vivaient en Egypte en 1947. Il n’en reste plus qu’une poignée aujourd’hui. Victimes de l’antisémitisme et de l’antisionisme, ils sont partis pour la plupart d’entre eux entre 1948 et 1956 et au plus tard en 1967, dans l’urgence, la terreur et l’humiliation. Souvenirs de quelques-unes de ces personnes qui, contrairement à d’autres, n’ont jamais cultivé leur statut de réfugiés alors qu’elles en sont.

Lire l’article complet sur cicad.ch

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.