Déclaration de Shimon Peres lors de la conférence de parlementaires européens à Jérusalem

Le président israélien Shimon Pérès a déclaré lors d’une conférence de parlementaires européens pro-israéliens à Jérusalem que l’on se souviendra toujours de la contribution de son homologue égyptien Hosni Moubarak à la paix entre les deux pays. Le président israélien Shimon Pérès a déclaré lors d’une conférence de parlementaires européens pro-israéliens à Jérusalem que l’on se souviendra toujours de la contribution de son homologue égyptien Hosni Moubarak à la paix entre les deux pays. «En dépit de toutes les attaques contre le président Moubarak, je le connais depuis de nombreuses années, on doit reconnaître que tout au long de sa présidence il a sauvé de nombreuses vies en évitant la guerre au Moyen-Orient. Il a sauvé la vie des Egyptiens, des Arabes, des Israéliens en ne permettant pas le déclenchement d’une nouvelle guerre», a-t-il dit dans un discours prononcé à l’occasion de l’ouverture samedi soir de la 2ème conférence politique de European Friends of Israel (EFI). Plus de 400 membres du Parlement européen et de parlements nationaux de 37 pays européens, y compris les 27 Etats membres de l’UE, participent à cette conférence de trois jours. Le président israélien a également exprimé ses inquiétudes au sujet des changements en Egypte si Hosni Moubarak devait quitter la présidence. «Les élections en Egypte sont dangereuses. Si les Frères Musulmans devaient être élus, ils n’apporteront pas la paix. La démocratie sans la paix n’est pas une démocratie. Nous craignons un changement de gouvernement sans un changement des circonstances qui ont conduit à cette situation». Plusieurs anciens chefs d’Etat participent également cette conférence dont Aleksander Kwasniewski, ancien président de Pologne, José Maria Aznar, ancien Premier ministre espagnol et George Vassiliou, ancien président de Chypre. Les participants doivent faire un tour du pays et rencontrer les dirigeants israéliens et palestiniens, y compris le Premier ministre Benjamin Nétanyahou, le président Shimon Pérès et le président palestinien Mahmoud Abbas. Dans son intervention devant les parlementaires, Alexander Machkevitch, président de la conférence, a souligné qu’Israéliens et Européens portent les mêmes valeurs de liberté, de démocratie et de responsabilité sociale. Au moment où l’on constate une campagne de boycott et de déligimisation d’Israël en Europe, ceux qui se considèrent comme porteurs de ces valeurs doivent faire preuve de solidarité avec Israël, a souligné le président du Congrès juif euro-asiatique (EAJC). «Les parlementaires qui se sont réunis à Jérusalem démontrent clairement cette solidarité», a dit Machkevitch. La conférence se penchera sur des questions telles que le processus de paix, le boycott d’Israël, la menace terroriste et les relations politiques et économiques entre l’Union européenne et Israël. Les échanges commerciaux entre Israël et l’UE ont atteint 36 milliards de dollars en 2010, soit le tiers des échanges extérieurs d’Israël. Divers groupes de travail aborderont la coopération entre les deux parties dans divers secteurs: énergie renouvelable, eau, agriculture, science et technologie. Selon les organisateurs de la conférence, ses principales conclusions devraient aboutir à un renforcement des relations entre l’Europe et Israël dans les domaines politique, économique et humanitaire, le développement de la compréhension mutuelle et le renforcement du partenariat pour la paix et la démocratie. Créée à Bruxelles en 2006, l’organisation des European Friends of Israel s’est donnée pour mission de «forger une relation politique plus forte et une meilleure compréhension entre l’Europe et Israël.»

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.