Qui est le nouveau chef d’état-major de Tsahal Benny Gantz ?

Après quatre ans à la tête des Armées d’Israël, Gabi Ashkénazi a quitté hier l’uniforme. Ce lundi, son successeur, Benny Gantz a pris ces fonctions. Qui est le 20ème chef d’état-major de Tsahal dont le gouvernement a entériné la nomination 24h avant la cérémonie de passation des pouvoirs ? Portrait d’un homme dont la première mission sera rétablir le dialogue entre le ministre de la Défense et l’état-major de Tsahal. Benny Gantz (né en 1959) général de Tsahal, fit ses débuts dans l’unité des parachutistes, sa dernière fonction, chef d’Etat-major général adjoint. Il fut auparavant commandant de la région Nord, des forces terrestres, attaché militaire de Tsahal aux Etats-Unis et commandant de la division de la région Judée Samarie. Le 5 février 2011, a été désigné comme le 20ème chef d’état-major de Tsahal. Benny Gantz est né et a grandi dans le ‘moshav’ de Kefar Ahim. Ses parents, survivants de la Shoa, natifs de Hongrie et Roumanie, sont ceux qui fondèrent ce village. Son père était directeur adjoint du département de la colonisation de l’Agence juive et secrétaire adjoint du mouvement des ‘moshavim’. Dans sa jeunesse, Benny étudia à l’internat de Kefar ha-Yarok, qui est situé dans Ramat ha-Sharon. A la fin de l’année 1977, Benny Gantz s’enrôla dans Tsahal, dans le bataillon du ‘Nahal parachutiste’, brigade des parachutistes. Il suivit une formation de combattant, puis le cours de chef de groupe, celui d’officiers et fut nommé chef de section des parachutistes. En 1980, alors qu’il était chef adjoint de compagnie, il participa à l’opération ‘Ish Damim’, le premier raid à avoir lieu au Liban sous la direction de Ouri Erlikh. Il fut par la suite commandant de compagnie. Lors de la Première guerre du Liban, il combattit avec les parachutistes dans Beyrouth Ouest et remplaça le commandant de compagnie qui avait été blessé. En 1983, il fut nommé chef de la compagnie du génie régimentaire puis commandant adjoint de la brigade ‘Shaldag’. Durant son mandat dans la brigade ‘Shaldag’, il eut pour mission de protéger ‘l’opération Salomon’ (opération d’émigration des Juifs d’Ethiopie vers Israël). En 1992, il fut nommé commandant de la brigade des parachutistes de réserve, en 1994, commandant de la brigade de Judée dans la division de la région Judée Samarie. En 1995, il fut nommé commandant de la brigade des parachutistes et, deux années plus tard, partit faire des études académiques aux Etats-Unis. Après avoir achevé ses études, il fut nommé en octobre 1998 commandant de la grande unité militaire ‘défi’, de la division des réservistes dans le commandement du Nord. En 1999, à la suite de la mort au combat du lieutenant général Erez Gerstein, Benny Gantz fut nommé commandant de la division de liaison du Liban. Il fut le dernier commandant de la division de liaison du Liban avant le retrait de Tsahal de la bande de sécurité. En 2000, il fut nommé commandant de la division de la région Judée Samarie. Durant son mandat éclata la seconde Intifada et eurent lieu les événements de la tombe de Joseph et du lynchage de Ramalla. Il était commandant de la division de la région Judée-Samarie lorsque Youssef Midhat fut, au commencement de l’Intifada El Aksa, blessé dans la tombe de Joseph et il fut de ceux qui prirent la décision de ne pas envoyer de force militaire pour le secourir. Youssef succomba pour avoir perdu trop de sang après être resté quatre heures sans soin. Au début de 2001, Benny Gantz fut promu au grade de général et fut nommé commandant de l’unité du Nord. A la fin de 2002, il fut nommé commandant de la région Nord. Le 8 novembre 2005, il fut nommé commandant des forces terrestres et remplit cette fonction pendant la Seconde guerre du Liban. En décembre 2007, il fut nommé attaché militaire aux Etats-Unis. En octobre 2009, il fut nommé vice chef d’Etat-major. A l’approche de la fin du mandat du chef d’Etat-major général, Gabi Ashkénazi, Benny Gantz fut parmi les candidats susceptibles de le remplacer. Avec la décision de nommer Yoav Galant à cette fonction, il fit savoir qu’il démissionnait de Tsahal. Le 6 février 2011, le gouvernement annula la nomination de Yoav Galant (voir : Yoav Galant ne sera pas chef d’état-major) et, sur proposition du ministre de la Défense Ehud Barak, approuva la candidature de Benny Gantz à la fonction de chef d’Etat-major de Tsahal. Benny Gantz est titulaire d’une licence en histoire de l’université de Tel-Aviv et d’un master en Sciences politiques de l’université de Haïfa. Il a terminé également un master en direction des ressources nationales à l’université de la sécurité nationale de Washington, Etats-Unis. Il est diplômé de l’Ecole de commandement et d’Etat-major de Tsahal, diplômé du cours sur les forces spéciales de l’armée des Etats-Unis de la Caroline du Nord (il est l’un des seuls officiers de Tsahal à avoir participé au séminaire de survie de l’unité de l’élite américaine ‘les bérets verts’). Benny Gantz réside à Rosh Ha-Ayin. Il est marié et père de quatre enfants. Source: https://www.un-echo-israel.net/Qui-est-le-nouveau-chef-d-etat-de

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.