Accusations calomnieuses démenties

Les autorités représentant les habitants juifs de Judée-Samarie, et notamment le Conseil régional de Samarie et le Comité des habitants de la Samarie, se sont plaintes des activités malhonnêtes d’organisations d’extrême-gauche qui propagent des rumeurs pour salir leur réputation et font de la provocation sur le terrain. De leur côté, les organisations en question ont soutenu que leurs activités avaient pouir objectif la défense des droits de l’homme. L’organisation Betzelem a été prise en flagrant délit de conspiration mensongère. Le 19 décembre dernier, les activistes de cette association avaient alerté de nombreux journalistes, israéliens mais aussi des correspondants étrangers, pour leur raconter une histoire troublante selon laquelle un berger, Samir Abou Lahiya, se serait fait attaquer par des habitants en provenance du village de Ma’alé Ephraïm. Il aurait donc, la veille, fait paître son troupeau non loin de cette localité, quand des jeunes seraient sortis et auraient brûlés vifs les moutons qu’il gardait. Les membres de l’association d’extrême-gauche avaient même fourni des détails sordides, prétendant que 17 moutons avaient été brûlés et que 12 d’entre eux avaient succombé à leurs blessures. D’autres ONG avaient alerté et amené de nombreux journalistes qui avaient pris des photos choquantes. Malgré les démentis des habitants et des autorités représentatives israéliennes de la région, l’information avait été considérée comme fiable et avait fait le tour du monde, entraînant des réactions de l’étranger et des condamnations d’Israël. Les faits se seraient déroulés aux abords d’un village arabe du nom de Majdal Bné Fadal. Le Comité des habitants de Samarie a relevé que l’une des associations avait même précisé que les jeunes étaient venus de la localité d’Itamar, alors qu’elle est située à 50 minutes de route du village arabe indiqué par les ONG. Il précise: «Le village d’Itamar a d’un seul coup été changé par celui de Ma’alé Ephraïm, dans les « informations » diffusées par les associations d’extrême-gauche». Dès le début de l’affaire, le Conseil de Samarie avait réagi: «L’affaire de Samir Abou Lahiya est une invention pure et simple. Ce qui est arrivé à ses montons est la conséquence directe d’une erreur de sa part. Il a brûlé un tas d’herbes sèches et a laissé le feu se propager.» La police a validé la version des habitants juifs de la région, mercredi, soit près de deux mois plus tard. Les circonstances ne semblaient pas confirmer les dires du plaignant et, après un second interrogatoire, il a avoué avoir menti. Le conseiller du chef des localités juives de Samarie, Yossi Dagan, s’est adressé au responsable de la police, Yéhouda Ben Yéhouda, qui lui a répondu, encore au début de cette affaire, le 19 décembre dernier, et qui lui a rapporté que le plaignant soupçonnait des habitants juifs de la région, mais les éléments de l’enquête n’étaient pas suffisamment solides pour confirmer les affirmations du berger en question. Par conséquent, la plainte pouvait n’être qu’un mensonge. Dagan explique le fond de la méthode: «Il faut comprendre comment ils travaillent. Beaucoup d’organisations d’extrême-gauche sont soutenues par des dons et des subventions de l’étranger, en provenance de différents Etats et gouvernements, dont beaucoup sont hostiles à Israël. Les sommes sont astronomiques. Selon un rapport qui a été publié, l’UE a investi dans ces associations 1 milliard de shekels au cours de ces dernières années. Beaucoup d’employés de ces associations ne sont pas des bénévoles. Ils touchent des salaires très importants qui sont payés par ces mêmes Etats qui, en contrepartie, attendent des résultats leur permettant de créer une atmosphère hostile à la politique et aux intérêts d’Israël. Le problème pour eux, c’est que ni Tsahal ni les civils ne s’attaquent aux Arabes de la région. Par conséquent, de nombreux activistes des mouvements qui s’autoproclament « Organisations pour les droits de l’homme », circulent dans la région pour chercher et inventer des prétextes pour justifier leur existence.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.