Egypte: l’inquiétant retour du Sheikh Kardawi

Il se pourrait bientôt que Hosni Moubarak soit considéré comme ayant été un moindre mal, lorsque l’on voit la tournure que prennent les événements en Egypte, concernant Israël. Après les signes montrant une volonté des militaires au pouvoir d’adopter une politique plus conciliante face à l’Iran, la place Al-Tahrir a été le théâtre vendredi d’une bien inquiétante scène: près de 2 millions d’Egyptiens survoltés venus fêter la chute du dictateur égyptien ont prié sous la direction du Sheikh Youssef Al-Kardawi, l’un des chefs de fils de l’Islam sunnite revenu du Qatar après un exil semi volontaire. Le Sheikh a soulevé les foules lorsqu’il a appelé « à libérer la mosquée Al-Aqsa par des milliers de ‘Shahidim'(Martyrs) et à reconquérir Jérusalem ainsi que la Palestine ‘occupée’». Al-Kardawi, connu pour sa haine antisémite a été acclamé par les centaines de milliers de manifestants présents. D’autres manifestations avaient lieu dans les grandes villes égyptiennes, toutes organisées et noyautées par le mouvement islamo-nazi des « Frères Musulmans » qui prennent de plus en plus de place sur la scène depuis le départ de Hosni Moubarak. Même un utopiste et un ami des Arabes tel que Yossi Beilin se dit aujourd’hui inquiet de ces nouveaux développements: « Les millions d’Egyptiens qui ont hurlé leur soif de démocratie il y quelques jours sont les mêmes qui ont acclamé le Sheikh Al-Kardawi qui est résolument opposé à l’idée d’un Etat démocratique, et le fait qu’il ait été acclamé par une foule en délire après ses vociférations contre Israël fait froid dans le dos et ne présage rien de bon ». Dans un Moyen Orient où le rationnel n’a pas sa place, il faut être prêt à toutes les éventualités.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.