Le Parti travailliste se prépare aux Primaires

Le Parti travailliste, en très mauvaise posture, ne compte plus aujourd’hui que huit députés, les quatre autres ayant suivi Ehoud Barak lorsqu’il s’est retiré pour rester au gouvernement et fonder une nouvelle formation intitulée Astamaout. Et sur les huit parlementaires, quatre ont l’intention de poser leur candidature à la présidence du parti lors des Primaires prévues en septembre prochain. Il s’agit d’Itshak Herzog, d’Amir Peretz, d’Avishaï Braverman et de Shelly Yachimowitz, qui vient d’annoncer publiquement, lundi soir, sa décision de briguer le poste. Les postulants ne nourrissent pas les mêmes ambitions pour leur parti mais il est certain qu’ils veulent tous lui donner un nouvel élan pour lui permettre de retrouver, plus ou moins sa place, au sein de la classe politique israélienne. Si Yachimowitz insiste plutôt sur les besoins de reconstruire le parti, Herzog considère pour sa part qu’il faut surtout répondre aux enjeux sociaux et diplomatiques du moment. Ce qui est certain, c’est que les dirigeants travaillistes auront fort à faire pour retrouver la confiance de leurs électeurs et ce n’est pas certainement en se divisant qu’ils atteindront leur objectif. L’ancien leader du parti Binyamin Ben Eliézer, connaît les risques de dérapage. Mais il s’est contenté de « souhaiter bonne chance à tout le monde » en ajoutant qu’il espérait que « la course se déroulerait de façon équitable et civilisée ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.