Des navires de guerre US s’approchent de la Libye

Les Etats-Unis sont très préoccupés par la situation en Libye. Après avoir indiqué qu’ils n’écartaient pas l’option d’une intervention militaire, les Américains ont décidé d’envoyer dans la région des navires de guerre pour être en mesure de faire face éventuellement à une crise humanitaire. Les bâtiments doivent franchir dans la journée le Canal de Suez. L’Italie a annoncé quant à elle l’expédition d’une délégation, qui se rendra à la frontière entre la Tunisie et la Libye pour procurer des denrées alimentaires et des équipements médicaux aux réfugiés qui fuient le pays en pleine révolution. Le fils cadet du despote libyen, Seif Al-Islam, a pour sa part adressé une mise en garde à l’Occident, lui conseillant de ne pas engager d’action militaire contre son pays pour faire tomber le régime de son père. Il a ajouté que Kadhafi « ne se retirerait pas et ne partirait pas en exil ». En attendant, selon le New York Times, les mouvements de révolte s’intensifient à l’intérieur du territoire libyen et les « rebelles » envisagent à présent de s’adresser à l’Onu pour demander que les forces occidentales bombardent les bases militaires de Kadhafi. Les Nations unies ont déjà pris position : le Conseil de Sécurité a voté à l’unanimité, mercredi matin, une résolution suspendant l’adhésion de la Libye au Conseil des Droits de l’Homme, en raison de la répression violente des manifestants. Cette résolution a été saluée par le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon, qui a également approuvé les sanctions décrétées contre le régime de Kadhafi. L’ambassadeur (intérimaire) d’Israël à l’Onu, Reuven Meron, a raconté que l’organisation « suivait de près ce qui se passait au Proche-Orient, mais s’intéressait tout particulièrement, en ce moment, aux événements qui se déroulaient en Libye ». Et d’ajouter : « C’est la première fois qu’un Etat arabe est suspendu du Conseil des Droits de l’Homme; il s’agit sans aucun doute d’une décision spectaculaire ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.