Manifestations contre les brutalités policières

Certains organes de presse israéliens ne semblent pas bien comprendre le motif des manifestations des résidents des localités juives contre le gouvernement. En effet, faisant un amalgame plutôt hâtif, des journalistes se sont permis de comparer ces derniers aux émeutiers des pays arabes, pour la seule raison qu’ils ont comme eux proclamé une « journée de la colère » pour protester ce jeudi contre les brutalités policières à l’encontre de civils, lors de l’intervention des forces de sécurité dans la petite localité de Havat Guilad, en Samarie. Depuis ce matin, les contestataires se sont rassemblés dans plusieurs points du pays. Ils ont bloqué la circulation notamment à l’entrée de Jérusalem, et la voie ferrée entre l’aéroport Ben Gourion et l’échangeur d’Anava. Ils ont également réussi à ralentir le trafic ferroviaire dans la région de Modiin. Des agents de la sécurité de la Compagnie des Chemins de Fer sont intervenus pour les disperser. La police et l’armée se sont préparées à cette vague de manifestations. De leur côté, les organisations de gauche ont tenu à « mettre en garde le gouvernement » en lui demandant « d’ouvrir l’œil sur ce qui se passe sur le terrain ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.