Essam Charaf refuse la normalisation

Les dernières protestations de l’opposition, en Egypte, ont poussé l’armée à destituer le Premier ministre en poste, Ahmed Shafik, et de le remplacer jeudi par un autre, en la personne d’Essam Charaf. Celui-ci est un ancien ministre du pouvoir de Moubarak, où il était responsable du ministère des Transports. Ingénieur des ponts et chaussées de son métier, il a pris part aux manifestations contre la dictature qui l’avait précédemment engagé. Lors d’une des confrontations entre les forces de l’ordre et des émeutiers, il a été cité comme ayant déclaré au chauffeur d’un taxi des services duquel il a eu recours: «Votre prestige en tant que chauffeur équivaut au mien en tant que ministre». Cette petite phrase aurait largement contribué à sa popularité. Le journal égyptien Al-Ahram a titré vendredi matin que le nouveau Premier ministre serait farouchement opposé à la normalisation des relations entre l’Egypte et Israël. Le pouvoir militaire a été instauré voici un mois et demi, à la suite de la démission forcée de Moubarak. Aucune date d’élections libres et démocratiques ne semble avoir été fixée pour l’instant. Hussein Tantawi se maintient au poste de président.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.