AUTOMOBILE : Espionnage industriel : Renault est prêt à sacrifier son numéro 2

Patrick Pélata a admis, ce vendredi, nourrir des doutes sur la réalité de l’affaire d’espionnage industriel qui a récemment secoué l’entreprise. Et se dit prêt à démissionner si l’enquête officielle confirme que Renault s’est trompé.

Lire l’article complet sur france24.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.