Kadima-J Street : nouvelle polémique

Le départ d’une délégation de Kadima aux Etats-Unis, il y a quinze jours, pour un congrès de J Street continue à faire des vagues au sein du parti, où les avis sont nettement partagés. Comme on le sait, certains députés ont jugé nécessaire de répondre à l’invitation de cette organisation, qui se présente comme un lobby pro-israélien alors qu’elle affiche des idées nettement pro-palestiniennes. Mais d’autres ont estimé qu’il ne fallait pas entreprendre ce voyage. Un débat doit se tenir dans la journée à la Knesset, en séance plénière, suite à un rappel à l’ordre présenté par Othniel Schneller, de Kadima, contre ses collègues qui ont pris part à la conférence à Washington. La question a déjà été examinée lundi, lors d’une réunion de la formation parlementaire de Kadima. Le député Yoel Hasson, qui faisait partie de la délégation, s’est indigné que des députés de son parti aient pu ainsi l’attaquer publiquement, ajoutant qu’une telle attitude « était nuisible pour Kadima ». La réponse n’a pas tardé, venant de la députée Youlia Shamalov Berkovich, qui lui a rétorqué que « c’était ce voyage qui portait atteinte à Kadima ». Et puis elle a ajouté qu’Ariel Sharon « n’aurait certainement pas approuvé ce déplacement ». Cette remarque a suscité la colère de Tsippi Livni qui a répondu : « Ce n’est pas Sharon qui dirige le parti, c’est moi ! ». Elle a ajouté que ce voyage ne lui posait aucun problème.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.