Libye : histoire d’une “trahison”

Le 18 février, deux hommes de main de Kadhafi décident de fuir. Surprises.

La Mercedes et le Land Cruiser garés sur le parking de l’aéroport de Benghazi font partie des vestiges du régime libyen. La première voiture, équipée de vitres blindées épaisses de 10 centimètres, appartenait à Saadi, l’un des fils Kadhafi. La seconde à Abdallah Senoussi, le beau-frère du dictateur libyen et longtemps numéro deux du régime. Les deux véhicules sont criblés de balles. Des taches de sang sont même visibles sur le volant du 4 X 4. Ils témoignent du chaos qui a secoué Benghazi, la deuxième ville du pays, aux premiers jours de la révolution.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.