Renault confirme avoir payé son informateur

Quelque 250 000 euros ont bien été versés à l’informateur anonyme de Renault, dont les dénonciations ont déclenché des soupçons d’espionnage et le licenciement de trois cadres, a confirmé, mercredi, l’avocat du constructeur automobile, Me Jean Reinhart.

Selon le Canard enchaîné, cet informateur anonyme attend 200 000 autres euros pour son travail et en réclame 900 000 pour apporter des preuves écrites de ces accusations.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.