Libye: la crainte d’un scénario irakien

J’ai beau bien écouter, je ne parviens pas à entendre les «voix qui s’élèvent du monde entier» , comme l’a dit mon collègue Charles Krauthammer le vendredi 4 mars , «pour demander aux Etats-Unis d’aider le peuple libyen à renverser Mouammar Kadhafi» . Certes, il est vrai que John Bolton, ancien ambassadeur américain travaillant aujourd’hui pour Fox News, a déclaré qu’une «réponse forte des Etats-Unis serait amplement justifiée» en Libye. Il est aussi vrai que plusieurs politiciens et auteurs américains se sont, eux aussi, montrés en faveur d’une réponse musclée . Mais en dehors des Etats-Unis, on n’entend plus rien. Personne dans le monde arabe ne réclame une intervention militaire américaine, ni même ne réclame une intervention américaine tout court: les démocrates égyptiens ont même peur d’accepter nos aides financières ( «L’aide des Etats-Unis peut être mal

Lire l’article complet sur slate.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.