Le directeur du renseignement américain joue Kadhafi gagnant

La France a surpris ses partenaires européens en étant le premier pays à reconnaître le Conseil national de transition, qui est supposé rassembler l’opposition au régime du colonel Kadhafi, comme étant le « représentant légitime » du peuple libyen. Prise après une rencontre entre le président Sarkozy et deux représentants de l’opposition libyenne introduits à l’Elysée par le philosophe Bernard-Henri Lévy, cette décision est conforme à la résolution votée par le Parlement européen à une écrasante majorité, laquelle demande Catherine Ashton, le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, « d’entamer le processus » menant à une reconnaissance officielle du CNT.

Lire l’article complet sur opex360.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.