Dany Dayan dénonce l’incitation à la haine de l’AP

Le forum ministériel chargé du développement des localités juives a annoncé samedi soir, en réaction au massacre d’Itamar, la construction de centaines de nouveaux logements dans le Goush Etsion, à Maalé Adoumim, Ariel et Kiriat Sefer. De son côté, le président du conseil de Judée-Samarie Dany Dayan a rendu visite aux enfants rescapés du massacre chez leur grands-parents, les Vogel, dans la localité de Nevé Tsouf. Il a déclaré qu’il ressentait une immense douleur et a ajouté: « Ceux qui pensaient que les Palestiniens avaient changé leurs méthodes terroristes et n’étaient plus prêts à tuer, même un bébé dans son berceau, viennent de comprendre qu’ils se sont trompés ». Dayan a souligné que c’était l’incitation à la haine inculquée au sein de l’Autorité palestinienne qui était la cause de ces meurtres. Il a précisé que ces provocations venaient « des dirigeants de l’AP, qui incitaient chaque jour, à chaque heure, contre l’Etat d’Israël et plus particulièrement contre les résidents de Judée-Samarie ». Et de s’indigner : « C’est absolument incroyable de voir que Tsahal continue à compter sur les ‘forces de sécurité palestiniennes’ pour la protection des Juifs. Qui peut imaginer qu’Abou Mazen, qui incite d’une main contre les Juifs et encourage les terroristes en donnant leurs noms à des places, peut vraiment arrêter de l’autre le terrorisme ». S’adressant ensuite directement à Binyamin Netanyahou, Dayan s’est exclamé: « Monsieur le Premier ministre, si vous êtes conscients que l’Autorité palestinienne encourage le terrorisme, comment pouvez-vous être disposé à leur donner un Etat et d’autres territoires de la Terre d’Israël? Il est clair que toutes ces régions se transformeront en bastion du terrorisme » ! Et de conclure : « Israël doit changer sa politique. Au lieu de faire des « gestes » en faveur des Palestiniens, il faut agir pour les Juifs. Itamar existe depuis 27 ans et aucun schéma directeur de la localité n’a été entériné. L’Etat doit le faire et construire un nouveau quartier en souvenir des victimes du massacre ». Rappelons, dans ce contexte, que des manifestations sont organisées ce dimanche, à 17 heures, à tous les grands carrefours du pays. Le slogan est simple : « Nous sommes tous des résidents de Samarie, nous sommes tous des Israéliens. Nous ne permettrons pas qu’on détruise notre Etat ». Mais le mot d’ordre des organisateurs est claire : pas de violence et pas de tentatives, non plus, de bloquer la circulation. « Il s’agit de se tenir, fier et la tête haute, pour réconforter nos frères ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.