Où sont les protestations arabes contre l’apartheid ?

Mohammed Nabil Taha, un jeune garçon arabe palestinien de 11 ans, est décédé à l’entrée d’un hôpital libanais, parce sa famille ne pouvait pas se permettre de payer un traitement médical, les médecins ont refusé de lui venir en aide. Ce cas tragique met en lumière le sort de centaines de milliers d’arabes d’origine palestinienne (bien que nés et vivant au Liban, mais toujours considérés comme palestiniens) qui vivent dans les camps de réfugiés au Liban, sont pauvres et victimes d’un système d’apartheid qui leur refuse l’accès au travail, à l’éducation et aux soins médicaux.

Lire l’article complet sur aschkel.info

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.