L’apartheid israélien ? Une infamie de plus contre l’Etat juif

L’apartheid israélien : cette accusation mensongère et diffamatoire contre le seul Etat démocratique du Proche-Orient devrait susciter davantage de réactions dans le monde juif. Et pour ceux qui vivent en Israël, les allégations des organisateurs de cette mascarade semblent encore plus ineptes. En effet, il suffit de connaître la vie publique d’Israël, de fréquenter les hôpitaux, les administrations, les universités, etc., pour savoir que les Arabes jouissent de tous leurs droits, ayant même des représentants à la Knesset, et qu’une comparaison avec les sévices subis par les Noirs en Afrique du Sud n’est que grotesque, impensable et intolérable. Et pourtant, due parfois à une ignorance crasse de la situation en Israël quand il ne s’agit pas d’une intention délibérée de salir l’Etat juif, cette Semaine de l’apartheid israélien (SAI), lancée en 2005 à Toronto, et qui dure en fait du 7 au 20 mars, remporte un succès fou, alimenté par des Arabes vivant dans le monde qui se font un plaisir de prendre la parole sur des sujets divers en vue de colporter ces infamies. Des voix se sont élevées contre une telle initiative, rappelant qu’il faudrait plutôt chercher « l’apartheid », puisque c’est le terme choisi, dans de nombreux pays arabes où par exemple, les droits des femmes sont bafoués et la liberté d’expression non respectée. Il s’agit à présent d’un « événement international » qualifié de « solidarité avec la Palestine » qui se déroule notamment dans de nombreux campus universitaires. Et les conférences données sont truffées de mensonges, parlant par exemple de « l’expulsion de son territoire du peuple palestinien ( !) ». Et des activités ont été organisées par la SAI dans plus de 25 villes du monde, notamment des films parlant de soi-disant « massacres » qui, selon les slogans, « reflètent la véritable nature de l’apartheid israélien ». Et pour « rassurer » ses partisans, la SAI rappelle « qu’elle continuera à soutenir le mouvement de boycott anti-israélien, le « désinvestissement et sanctions BDS », au niveau mondial. Tout un programme !!

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.