Le Krav-Maga envahit les salles de sport et séduit de plus en plus de femmes.

Autrefois réservé aux combattants israéliens, cet art martial, à mi-chemin entre tai-chi et boxe française, envahit les salles de sport et séduit de plus en plus de femmes. La preuve, des cours sont désormais conçus pour elles… Nul besoin d’être sportive ou baraquée, l’acquisition de bons réflexes et la maîtrise de soi compensent largement le manque de force. On s’entraîne à simuler toutes sortes de situations imprévues, parfois même à jouer les Lara Croft en jupe étroite et talons aiguilles, histoire de refroidir le loulou tenté de piquer votre cher smartphone. Ici, point de pompes, les cours se terminent par de longs étirements et élongations inspirés de la méthode Pilates et du yoga. Trois bonnes raisons de se lancer. On se défoule en s’amusant Après un échauffement de type fitness, on simule de brefs enchaînements de coups à l’aide des jambes et des bras, visant les points sensibles du partenaire -plexus, yeux ou entrejambe, protégé bien entendu par une coquille. Dans ce corps-à-corps, il faut être rapide et précis dans ses impacts, censés surprendre et déséquilibrer l’autre. Dès le premier cours, on prend un plaisir fou à coordonner et affûter ses gestes, au point d’oublier l’objectif premier, qui est l’autodéfense. On se muscle harmonieusement Entre le jeu de jambes pour approcher ou esquiver, les simulacres de coups de coude ou de paume, les torsions de hanches pour accompagner un lancer de genou, pas un muscle de notre corps n’est laissé en jachère. De plus, la recherche constante d’équilibre oblige à se tenir bien droite et donne un port de tête altier. En quelques séances, la silhouette entière s’affine et se raffermit. On gagne en assurance C’est incroyable comme ces gestes de défense sont simples et évidents. Bien sûr, il faut les répéter jusqu’à en maîtriser parfaitement la justesse, mais en quelques séances on devient vraiment efficace au point de gagner une toute nouvelle confiance en soi, aussi bien physique que morale. Car, sans être épuisant, ce sport est sufisamment intense pour faire oublier toutes les tensions. L’air de rien, on quitte le cours presque euphorique et prête à en découdre! Source: lexpress.fr

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.