La défense anti-aérienne pourrait poser problème

BRUXELLES – Si l’OTAN doit faire respecter une zone d’interdiction de vol au-dessus de la Libye, elle se rendra sans doute rapidement maîtresse de l’espace aérien. Mais des diplomates et experts, s’appuyant sur les campagnes menées en ex-Youslavie, préviennent que des frappes aériennes contre les forces de Kadhafi au sol seraient beaucoup plus dangereuses.

Lire l’article complet sur journalmetro.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.