L’AP confirme son attachement au « droit du retour »

Personne n’est dupe, et si un rapprochement s’opère prochainement entre le Hamas et le Fatah, ce sera davantage le second qui s’alignera sur les positions du premier que l’inverse, car c’est le Hamas qui est aujourd’hui en position de force. Exemple éloquent, le Conseil Central palestinien, qui fait partie du Fatah d’Abou Mazen, a voté dimanche une résolution qui affirme « le maintien de la revendication du droit au retour des ‘réfugiés’ selon la Résolution 194 de l’ONU ». La formulation est importante car il faut noter ” et il serait bien que les responsables de la « hasbara » israélienne en fasse un cheval de bataille ““ que cette résolution de l’ONU date du 11 décembre 1948, et ne concerne donc en rien les territoires libérés par Israël en 1967, mais bel et bien tout le territoire israélien. Ce qui est significatif dans cette démarche, même si elle ne voit jamais le jour car il existe un consensus en Israël sur cette question, c’est que l’Autorité palestinienne ne se cache même plus de prôner la disparition d’Israël, car c’est bel et bien ce que cette décision du CCP veut dire. Aucune chancellerie n’a réagi à cette annonce, qui constitue à n’en pas douter « une décision qui ne va pas dans le sens d’un renforcement de la confiance entre les parties », comme aiment à la dire Obama et consorts lorsqu’Israël construit des maisons en Judée. Lors de la même séance, le Conseil Central a approuvé le prochain voyage du chef terroriste Abou Mazen à Gaza.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.