Israël confirme l’enlèvement d’un ingénieur palestinien

Les autorités israéliennes viennent de confirmer, dimanche soir, les informations diffusées il y a une dizaine de jours sur l’enlèvement de l’ingénieur palestinien Derar Abou Sisi, directeur technique de la centrale électrique de la bande de Gaza. Elles ont précisé que le suspect était en détention dans une prison israélienne pour y subir un interrogatoire. Israël a pris la décision de publier cette réaction officielle suite à un débat qui s’est tenu jeudi dernier au tribunal d’instance de Petah Tikva. A l’issue de ces consultations, la vice-présidente du tribunal a annoncé la levée partielle de la censure sur cette affaire. Revenons sur les faits : Abou Sisi aurait disparu mystérieusement il y a près d’un mois lors d’un trajet en train entre Kharkov et Kiev, en Ukraine, où il devait retrouver son frère qu’il n’avait pas vu depuis des années. Un ami l’aurait attendu en vain à la gare. Des enquêteurs, qui ont effectué des recherches dans son compartiment, sont arrivés à la conclusion qu’il avait été kidnappé par des inconnus pendant le voyage. Dès le départ, l’épouse d’Abou Sisi, Veronika, avait affirmé qu’il avait été enlevé par le Mossad et qu’il était détenu dans une prison israélienne. Elle avait estimé que les Israéliens avaient agi ainsi pour porter atteinte à l’unique centrale électrique de Gaza, dont son mari était le « cerveau ». Mais contrairement à la thèse émise par la femme d’Abou Sisi, il semblerait que ce dernier a fait le voyage en Ukraine pour obtenir la nationalité du pays. Et d’après les témoignages de son entourage, il serait un membre actif du Hamas.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

2 comments

  1. leon alloune

    Je ne crois pas que le Mossad se donnerai tant de mal pour un vulgaire ingenieur palestinien ,meme responsable d’une centrale électrique ou autre et j’espere que cette capture va amener Tsahal a récuperer Gilad Shalit.Et surtout de ne pas plier aux pressions internationales ou meme nationales pour diffuser des informations qui risquent de compromettre les intentions deu Mossad.Rhazak ou Barouh a Israel.

  2. Akerman Michel Netanya

    D’accord avec Léon. Il faut que les responsables du Hamas ne dorment plus tranquilles, que les tunnels soient tous détruits et que les journalistes qui diffusent la propagande des assassins du Hamas (ou du Fatah) soient privés de leurs accréditations.
    Le Hamas est-il plus “fréquentable” que les fous furieux qui dirigent la Libye, la Syrie ou l’Iran ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.