Tribune : Une famille a disparu de notre inconséquence. Que dire de la disparition d’une famille par le terrorisme ?

Bien sûr, il y a l’indignation de presque tous, sauf celle des indignés professionnels qui manquent curieusement à l’appel. Mais c’est finalement habituel parce que, probablement, les victimes sont israéliennes. Probablement parce qu’elles habitaient en Judée et Samarie et qu’on les appelle des colons. Un bébé des trois mois est un colon !! L’indignation n’est pas de mise puisqu’il tétait sa mère au-delà de la ligne d’armistice de Rhodes signé en 1949 et qu’on a pris l’habitude d

Lire l’article complet sur mpctasso.org

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.