La plus importante attaque du Hamas depuis l’Opération plomb durci, 54 obus en 15 minutes

54 obus en 15 minutes. Soit la plus importante attaque du Hamas depuis l’Opération plomb durci, perpétrée tôt samedi matin. Bilan : deux blessés dans les communautés juives du sud du pays et d’importants dégâts matériels. «Israël pendra toutes les mesures nécessaires pour défendre son peuple», s’est empressé de commenter le Premier ministre, Benyamin Nétanyahou. Et d’ordonner à Tsahal de riposter pour «faire reculer le Hamas». Si la spirale de violence se poursuit, l’armée mènera de nouvelles opérations dans dans la bande de Gaza qui viseront de hauts responsables du mouvement au pouvoir. Le retour des actes terroristes a débuté vendredi avec le tir d’un missile antitank sur une jeep de patrouille israélienne, le long de la frontière entre Gaza et Israël. C’est la deuxième fois ce mois-ci que des missiles guidés antitanks sont tirés depuis l’enclave palestinienne. Selon Tsahal, le Hamas s’est doté d’un arsenal d’armes important contenant notamment des missiles guidés antitanks. Les forces militaires du Hamas, les brigades Al-Kassam, ont revendiqué les bombardements. Tsahal a immédiatement répondu avec des tanks et des hélicoptères, visant 10 cibles du Hamas. De source palestinienne, un officiel des forces de sécurité du Hamas a été tué et cinq Palestiniens ont été blessés lors des représailles. Lieberman porte plainte Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman a informé la mission des Nations unies de son intention de déposer une plainte officielle suite aux tirs de mortier. L’attaque s’est produite alors que l’Autorité palestinienne (AP) et le Hamas se sont engagés dans des négociations en vue d’une unification, a-t-il souligné. Et d’ajouter que ces nouveaux bombardements prouvent bien que le soutien international pour la création d’un seul et même Etat palestinien ne mènera qu’à la création «d’un Etat terroriste dont le premier et le principal objectif sera la destruction d’Israël». «Les Palestiniens peuvent changer de tactique mais ils ne changent de nature». Lors d’une interview sur la chaîne télévisée n°2, samedi soir, le chef de l’AP, Mahmoud Abbas s’est quant à lui, déclaré «plus déterminé que jamais à trouver une solution de paix avec Israël». A propos des efforts de réconciliation avec le Hamas, il a ajouté : «Le Hamas a commis de terribles crimes, mais nous faisons tous parti du peuple Palestinien».

Lire l’article complet sur ambisrael.fr

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.