Les travaillistes dédommageront un militant

Le tribunal de district de Jérusalem a émis son verdict sur l’affaire du colleur d’affiches électrocuté en 2006, alors qu’il tentait de suspendre une banderole sur un pont de la route n° 1. Le parti travailliste devra payer à la veuve du militant, Ya’ad Golan, et à ses parents, des indemnités d’un montant global de plus d’un demi-million de shekels. La victime a fait une fausse manœuvre alors qu’elle militait pout le parti travailliste en 2006. Le juge a regretté le manque de sens des responsabilités et d’organisation du parti, qui a envoyé ses membres actifs sans aucune préparation ni sans le moindre contrôle. Le juge Noam Solberg a statué que le parti travailliste aurait dû conseiller ses militants, le travail du collage d’affiches et de la pose de banderoles n’étant pas sans dangers. Il reproche donc aux responsables politiques de ne pas avoir formé les militants et de ne pas avoir supervisé leurs activités: «Si le parti travailliste avait agi comme il se doit, et en imposant des mesures de sécurité, il est presque sûr que ce drame aurait pu être évité.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.